28 septembre 2005

Préambule


Dans cette nouvelle ère de la révolution du savoir qui devrait assurer à tous l'épanouissement absolu. Malheureusement, nous consatatons l'ampleur sans précédent de l'anaphabétisation, des ravages de la famine et des maladies surtout IST/SIDA. Ces trop fréquents problèmes qui touchent les populations du Tiers monde n'épargnent pas l'enfance africaine. Celle-ci est alors en proie à la prostitution, la délinquance et parfois même au grand banditisme à travers les groupes armés!



C'est dans un souci de lutter contre ces fléaux que" l'Association pour la Réinsertion des Enfants"(A.R.E) a vu le jour. L'objectif principal de l'association est d'apporter de l'assistance et du réconfort aux enfants.


L'Association

L'Association pour la Réinsertion des Enfants est une association de volontariat, apolitique à buts non lucratifs créée en 2003 conformément à la loi N°40-484 du 1er juillet 1901.
Les membres de l'association sont tous volontaires bénévoles et dynamiques. Ils veillent au bon déroulement des activités et à l'aboutisssement des projets fixés.

Son siège social est domicilié au 208 rue 230 soviépe,Lomé,TOGO


Comment l'ARE a vu le jour?

A l'issue d'une série de travaux de réflexions concernant la vie des enfants, les membres fondateurs de l'association ont noté le déficit des aides apportées aux jeunes démunis. Bien que dans le monde, les droits des enfants sont progressivement plus respectés, plus un nombre important d'enfants en sont privés.

Le bonheur des enfants est la toile de fond de l'ARE. Celui-ci passe par la réinsertion et le développement des capacités de tout à chacun d'où le nom de l'association:
Association pour la Réinsertion des Enfants

L'ARE a remarqué qu'aujourd'hui, de nombreux enfants sont marginalisés des leur plus bas âge. Leurs droits n'étant pas respectés, ils sont démunis, malheureux et bien souvent exploités. Pour ne rein arranger à leur situation, ils sont souvent privés d'héritage et donc des profits de leur terre. Ils sont donc réduits au silence par l'incapacité issue du déficit d'éducation.

Il ne faut pas oublier que ces enfants sont les acteurs principaux du développement et de la vie du pays et de la sous région de demain.

Cette situation très défavorable, plonge l'enfance africaine dans une léthargie infernale et condamne ces futurs adultes. Tout ceci a éveillé l'attention du bureau de l'ARE à lancer un appel pressant à travers un combat engagé contre les nombreuses difficultés de l'enfance africaine.


Buts et objectifs


L'ARE a pour buts essentiels de:


Lutter contre la délinquance des enfants et des orphelins

Oeuvrer pour la santé, pour qu'elle soit accesible au plus grand nombre

Apporter un appui technique, matéreil et moral aux structures de lutte, de traitement et de réinsertion

Etre un cercle de réflexion et d'action pour des oeuvres au service de l'émancipation des enfants






Pour atteindre ces objectifs:


Promouvoir les activités génératrices de revenus

Promouvoir l'émancipation des enfants

Promouvoir le brassage culturel

Favoriser l'éclosion des talents des enfants







Domaine d'action

Soutien scolaire

Reboisement et pépinière

Art africain

Sensibilisation IST/SIDA

Sensibilisation aux droits et devoirs des enfants ainsi qu'au risques de maltraitance, de trafic d'enfants, de non accès à la scolarisation...

Création de bibliothèques

Partenaires

Ecoles Liées pour la Scolarité Equitable(ELSE)
Adresse du site http://else.asso1.free.fr






Actualités de l'ARE


Septembre 2005:

Chantier Sensibilisation sur les IST/SIDA à Agou Nyogbo du 07 au 24/11/2005


Julien (Bénévole Français) et Mamert (Président de l’ARE) sommes arrivés à Agou le 7/11/2005, nous sommes en suite aller voir le Préfet pour l’autorisation de chantier. Le lendemain nous sommes allés au CEG de Nyogbo pour avoir le planning journalier de la sensibilisation.

La sensibilisation proprement dite a débuté le 9 matin.

Le CEG d’Agou Nyogbo est composé de 7 classes de la 6ème à la 3ème. Il contient un effectif de 457 élèves


Durant tout le chantier nous avons eu à sensibiliser ses élèves sur les IST/SIDA, la sensibilisation se déroule tous les matins


Méthodes de travail :


- IST : Définitions, manifestation

- SIDA (VIH) : Définition (VIH 1/VIH II) Mode de transmission (voie sexuelle, voie sanguine et voie materno-foétale)

- Prévention (voie sexuelle, voie sanguine et voie materno-foétale)

- Impacts sociaux et économiques

L’accent est mis sur la prévention : bonne utilisation des préservatifs (condom chez les hommes et fémidom chez les femmes) et pour les mineurs l’abstinence.

Pour voir si le message est passé nous avons procèdé à des jeux de causeries, des débats…

Lors des temps libres : Batiks, percussion et animation avec les enfants , visites (cascade de Kpimé, vite du Pic D’Agou le mont le plus élevé du TOGO, 986m :il a fallu 3 heures de marche pour faire l’ascension, une montée ponctuée de dizaines de petites sources d’eau pure et claire, de plusieurs espèces d’arbres, d’oiseaux, de serpents et de papillons fortement colorés et de petits hameaux nichés sur le flanc de la montagne.

Le voyage etant aussi culinaire, nous avons mangé du foufou à la sauce cacahouète que julien adore, très peu de patte alimentaire, de riz à la sauce tomate ou cacahouète, des frites d’igname, des brochettes, du kpédjigaou, du pain de soja, de la patte de maïs, la sauce d’adémè, de gombo, d’ébésséssi, et beaucoup d’autres choses.Nous avons bu des céréales liquide comme du Tchoukoutou, Tchakpalo, et du gin africain le sodabi.

Le mot du Président

Julien set un bénévole très dynamique et qui a su s’adapter très vite et qui n’a jamais bu d’eau de boisson.

Sa motivation et sa vision des choses lues ont permis d’avoir le grade Major de l’armée humanitaire « ARE »



Du 7 au 28 juillet 2005: Chantier de reboisement à Zafi (Préfecture du Yoto)

300 albizzia et 1010 Samanea saman ont été mis en terre dont 80 pour la réalisation d'une place publique mitoyenne à l'école primaire publique. Cette place destinée aux Zafitowo a été réalisée avec des Samanea saman pour que les habitants puissent en profiter le plus rapidement possible. Les 900 autres Samanea saman et les 300 Albizzia restants ont été distribués aux cultivateurs de Zafi pour reboiser leur champs. En effet la déforestation excessive et non contrôlée, pour fournir les marchés du bois de chauffe, du charbon de bois, de la construction ou de menuiserie, provoque une désertification, un appauvrissement des sols et une diminution importante de la pluviométrie. Le but de ce chantier est donc de permettre aux cultivateurs de reboiser et donc "d'attirer" à nouveau les pluies grâce à ces espèces agroforestières.

La pépinière et la place publique

Du 4 au 26 Août 2005: Chantier de Soutien scolaire pour le primaire et le collège à Zafi (Préfecture du Yoto)

A la fin juillet 2005, 50 élèves étaient déjà inscrits. Les cours sont gratuits et des fournitures scolaires (dons de deux bénévoles) seront distribuées à la fin de ces cours de vacances.

Le premier jour des cours, 60 enfants étaient présent pour le primaire et 40 pour le secondaire.

Au coeur du mois d'août 270 enfants participaient aux cours dispensés en primaire et environ 70 enfants à ceux dispensés au niveau secondaire.

A partir de septembre 2005 et jusqu'en décembre, un chantier d'aide à l'éducation est organisé.Si vous êtes volontaires ,Rendez vous à la page contacts.....

une salle de cours sans les tables et les chaises

Juin 2005: Réception des 6600 livres généreusement collectés par l'Association Ecoles Liéees pour la Scolarité Equitable(ELSE), partenaire de l'ARE et basé a Noisy-le-Roi en France. Ces livres sont destinés à la future bibliothèque de Zafi dont le chantier de construction se déroulera au mois de janvier 2006. Un chantier de décoration suivra en Avril 2006. Ces chantiers sont sous la conduite de l'association E.L.S.E.


Le TOGO



Drapeau national de la République du TOGOLocalisation du Togo en Afrique de l'Ouest


Les grandes lignes

Superficie : 56.000 Km2. Pays délimité au nord par le Burkina-Faso, à l'ouest par le Ghana, à l'est par le Bénin et au sud, sur 50 Km, par le Golfe de Guinée
Climat : équatorial au sud, sahélien au nord. Pays au climat tropical de moins en moins humide au sud (disparition de la forêt) au nord (savane)

Saisons :

Au Sud,
2 saisons de pluie : Mai-Juillet et Septembre-Octobre
2 saisons sèches : Octobre-Avril et Aout-Septembre

Au Nord,
1 saison de pluie : Avril-Octobre
1 saison sèche : Novembre-Avril

Population : environ 4 millionsd' habitants

- taux de croissance : 3,1% par an
- taux de fécondité : 6,2 enfants
- répartition par âge : moins de 15 ans : 47%, plus de 65 ans : 3%
- population rurale : 71%
- population urbaine : 21%
- taux d'urbanisation à Lomé : 6,1%

le TOGO demeure essentiellement rural.

Langue officielle : français; deux dialectes : l'Ewé et le Kabyé

Monnaie : franc CFA (parité fixe avec l'Euro) 1 euro= 656 FCFA

Heure : GMT (quand il est 12 h en france,il est 10 h au Togo en été et 11 h en d'hiver)

Organisation administrative : 5 régions (région maritime, des Plateaux, centrale, Kara, Savanes). 30 préfectures et sous-préfectures


Principales villes : Lomé (700.000 habitants), Sokodé (51.000 habitants), Kara (30.000 habitants), Kpalimé (30.000 habitants)

Chef de l'Etat : Faure Gnassingbé (depuis le 4 mai 2005) pour 5 ans
Premier ministre : Edem Kodjo (depuis le 8 juin 2005)

Source de la république du TOGO (http://www.republicoftogo.com)


Spécialités

Nourriture


La cuisine togolaise a pour base différentes farines de céréales servant à la réalisation de pâte tel Akumé(pâte de mais). Ces préparations très appréciées sont accompagnés de sauce Adémé (sauce gluante à base de feuilles accompagnée de poissons fimé ou de viande), Nébessessi (sauce tomate,oignons,sardines ou poisson fumé...) et tant d'autres préparations, les unes plus pimentées que les autres.

N'oublions pas ici, le traditionnel foufou à base d'ignames ou/et de manioc pilés en rythme par les femmes le plus souvent. A faire et à déguster absolument.....

Vous aurez peut être l'occassion de gouter aux différentes spécialités suivantes:


- Le ablo : galette de maïs cuite à la vapeur (existe aussi en version fermentée, plus difficile à avaler).
- Les beignets de haricots : ceux-ci sont concassés dans une pâte à beignet.
- La fechouada : haricots, tomates et viande (influence portugaise ?).
- Le djécoumé : bouillon de viande avec lequel on prépare la pâte à base de farine de maïs simple que l'on fait cuire dans une marmite. La viande est frite.
- Le gboma dessi : mouton, poisson séché, mélangé avec des épinards. Servi avec une pâte de maïs.
- Le klako : beignets de bananes plantain enroulés dans la farine de maïs.

Vous aurez certainement l'occasion de gouter avec joie les boissons togolaises:

Parmi les spécialités , on trouve dans la région de Sotouboua-Sokodé, le tchoukoutou , une bière de mil épaisse que l'on boit dans une calebasse. Les plus chanceux ou les plus aguerris d'entre vous auront la joie de goûter le "sodabi" (gin africain),les gesn appréciant des choses plus douces se régaleront avec le vin de palme .
- Il y a aussi de très bonnes bières locales, comme la Pils et la Lager et l' Awooyo , bière brune très désaltérante, mais aussi la Flag . Parmi les sodas , le Malta , une boisson brune.
- Glaces : on trouve dans tout le pays des vendeurs de glaces ambulants à vélo. Les fan milk sont très désaltérantes et ne coûtent presque rien.

La cuisine africaine et les boissons togolaises sont donc à découvrir ou a redécouvrir avec joie.

un plat traditionnel togolais: Akumé et sauce Nebessesi




Artisanat


Batik (chantier Art et Culture)

Bijoux (chantier Art et Culture)

Statuts d'ébène

Percussions (à chaque chantier)

Peintures sur toile

Vêtements traditionnels

Pierre à savon

Calebasses(dès que vous boirez du Tchoukoutou)

Poterie

Musique

et beaucoup d'autres choses à découvrir au cours du voyage



Traditions

Pays Kabyé (Nord) Lutte traditionnelle :Evala

Les rites traditionnels sont encore présent avec de nombreuses croyances à découvrir et à apprécier.Ces rythmes permettent le passage d'une classe d'âge à l'autre .

La danse est aussi très présentes(c'est bien connu,les africains ont plus que le rythme dans la peau)

Le culte des ancêtres en très présnet ainsi que le culte vaudou au sud



Religions

58% d'animistes

30% de chrétiens

12% de musulmans
Les Chantiers



L'Association pour la Réinsertion des Enfants (A.R.E) organise à partir de novembre 2004 à août 2005 cinq chantiers. Les chantiers sont consignés ci-dessous :


19/09/2005 à début juillet 2006: Appui à l'éducation, 3 préfectures(Agou, Kloto, Yoto), 250 Euros /mois (si 3 mois :700 euros)


05/11/2005 au 26/11/2005: Sensibilisation sur les IST/SIDA, Agou, 230 Euros


01/01/2006 au 31/01/2006: Construction d'une bibliothèque, Zafi, 250 Euros

Chantier de l'Association ELSE, pour plus d'informations :www.else-asso.org


03/02/2006 au 24/02/2006:Education sanitaire, Zafi, 230 Euros


06/04/2005 au 29/04/2005:Décoration de la bibliothèque, Zafi, 230 Euros


08/07/2006 au 30/07/2006: Art et culture, Kara, 300 Euros


03/08/2006 au 24/08/2006:Soutien scolaire, Zafi et Agou, 250 Euros


Tous les chantiers peuvent acceuillir 20 bénévoles. Ceux-ci devront s'acquitter des sommes notifiées ci-dessus.

NB : Il est très important de noter qu'au cours de tous nos chantiers, les soirées seront animées par des chants et danses, nous allons aussi apprendre la percussion, l'animation et il y aura également des excursions.

Le premier samedi de chaque chantier, les volontaires africains qui sont dans le groupe vont cotiser entre eux pour présenter un plat africain (petit déjeuner, déjeuner et dîner) à tout le groupe.

Le deuxième samedi de chaque chantier, les volontaires européens qui sont dans le groupe vont cotiser entre eux pour présenter un plat européen (petit déjeuner, déjeuner et dîner) à tout le groupe .

Les volontaires européens, dans un souci de sécurité, se feront enregistrés à leur ambassade respective lors de leur arrivée sur le sol Togolais. Ils seront aussi déclarés en gendarmerie dans les différentes préfectures où se dérouleront les chantiers.

Ambassade de FRANCE à Lomé.Tél: 00 228 221 25 71



ZAFI ( Préfecture du Yoto)

ZAFI est situé dans la préfecture de YOTO à 83km de Lomé la capitale du TOGO, la population de Zafi est essentiellement agricole.Elle est spécialisée dans la fabrication d'huile rouge , d'huile de palme et dans la fabrication de vin de palme du "sodabi" communément appelé gin africain. A l'entrée du village se trouve un vieux château datant de l'époque allemande, une église pentecôtiste,une église catholique et la mosquée située à côté de l'ancien marché.A proximité on trouve le Collège d'Eseignement Générale de ZAFI.Celui -ci est parsemé de fleurs qui donnent à l'école sa beauté visuelle.Zafi possède aussi un stade, un dispensaire et un marché qui s'anime chaque samedi . La population y est très accueillante et enthousiaste.



KARA( Préfecture de la Kozah)



La ville de Kara est située au nord-est du Togo à 428 Km de la capitale Lomé. C'est une région particulièrement montagneuse qui regorge de valeurs culturelles. Un originaire de Kara est appelé kabyè tout comme sa langue, le français est aussi courant. La population de Kara vit essentiellement de l'agriculture pratiquée en terrasse. On y trouve de l'igname, mil, sorgho, du wandou, du maïs et bien d'autres cultures. Le jour du marché dans les villages environnant est un jour de fête. On y consomme la boisson locale appelée le "tchoukoutou" servi dans des calebasses.

Dans le domaine de la musique Kara possède une grande variété d'instruments tels le lithopone, le xylophone, l'arc musical, la percussion des pierres et bien entendu les tamtams (le so et le kamou) joués entre décembre et février. L'artisanat y est aussi très présent : les pots à pied en grés des femmes, les forgerons qui fabriquent principalement la houe et le daba utilisés dans l'agriculture.

L'histoire et les légendes des peuples kabyè sont très riches. Dans les rochers des monts kabyè, on trouve des empreintes d'homme qui, selon la légende, témoignent d' où les 1 ers kabyè sont descendus .

Ce chantier se déroule au mois de juillet,or ce mois est la période des luttes traditionnelles en pays kabyè.(Evala)

Les cérémonies d'Evala permettent aux jeunes kabye de passer de l'adolescent à l'âge adulte, guerrier. C'est une étape capitale dans leur vie puisqu'elle lui ouvre la 1ere porte de la cours de sage et la voie au mariage. C'est aussi une renaissance pour lui car c'est à partir de ce moment que se compte traditionnellement son âge. Au-delà de son aspect religieux, les Evala donnent lieu à des réjouissances populaires. C'est une occasion de retrouvailles et de rencontres pour les natifs de la région et le festival est riche en couleur.

Au-delà des semaines de préparation et des 6 jours des Evala, la grande ambiance continue jusqu'en août où à lieu Akpéma, rites qui transforme la jeune fille en femme mure prêt à se marier.



AGOU( Préfecture d'Agou)

Agou se trouve à 170 km de Lomé en direction de Kpalimé. Cette région se caractérise par la présence du Mont Agou.L'ancien volcan est le point culminant du Togo avec ses 986 mètres de haut.Ce rare relief fait parti des sites touristiques les plus très attrayants . Il sera le lieu de l'une de nos excursions. L'ascencion se fera à pieds ou en voiture selon le courage ou la motivation du groupe. Le climat y est tropical et humide. Les forêts primaires tiennent encore bonne place sur les flancs escarpés .



PROGRAMME DU DEROULEMENT DES ACTIVITES D'UN CHANTIER



L'Association pour la Réinsertion des Enfants (ARE) pour son chantier suivra le programme ci-dessous ;

L'ARE va constituer un groupe de trois ou quatre suivant le nombre de volontaire ; les groupes seront constitués comme suit :

Un groupe de cuisine qui a pour rôle de faire la cuisine (petit déjeuner, déjeuner et dîner) pour tous les volontaires.

Un groupe qui sera chargé de la corvée d'eau durant

Un groupe qui sera chargé de la vaisselle et de l'entretien des chambres.

Les groupes changeront de taches tous les jours.

Ce programme permettra à chaque volontaire de faire le tour des activités internes du chantier, toute fois on pourrait faire un remaniement des groupes.

Une semaine typique au chantier



6H 00 Réveil du groupe qui est programmé pour la cuisine (chauffage d'eau pour le petit déjeuner).

6h30 Petit déjeuner (tous les volontaires se mettent à table)

7h-7h40 Lecture du rapport des activités de la veille (les volontaires doivent être à jour pour présenter leurs rapports)

8H 00 Début des activités du chantier.

11H15 fin des activités

12H30 Déjeuner

14H Libre (jeux de cartes, sieste, lecture et autres).

16H Percussion (c'est l'occasion pour les volontaires d'apprendre à jouer au Tchimbé, échanges de chants).

18H30 Cuisine (le groupe de la cuisine apprêtera le dîner pour les volontaires). 19H30 Dîner.

20H30 ambiance ou plein air.

22H Fin de la journée.



Tous les vendredis soir sont réservées à l'ambiance. De bonnes soirées en perspectives....

Les week ends sont réservés aux excursions. Les lieux d'excursions sont choisis à la majorité par les membres du groupe après discussion.

A la fin du dernier week-end tout le groupe se rendra à Lomé.
CONDITIONS DE PARTICIPATION AUX CHANTIERS DE L'ARE



Peuvent participer à nos chantiers,toute personne adulte,de 17 ans et plus. Si le volontaire à moins de 17 ans, il devra présenter une autorisation parentale pour s'inscrire au(x) chantier(s)).Chaque participant se plier aux exigences médiacales et ainsi doit être vacciné.Les bénévoles n'ont pas besoin de notions sur les types de chantiers proposés ( si vous avez tant mieux,bein entendu!). Il n'y a pas de distinctions d'origine, de sexe, de langue ou d'appartenance religieuse.

Il faut donc:

- Etre volontaire au sens large du terme (accepter tous les autres participants et les personnes de la localité du chantier).

- Respecter les règlements du chantier.

-Payer ses frais de participation pour ce chantier


Le volontaire devra envoyer la fiche d'inscription dûment remplie au siège de l'association.



HEBERGEMENT

Les volontaires vivent ensemble sur le même site pendant tout le chantier. Les bénévoles se chargent eux-mêmes de la cuisine, apportez vos recettes et vivent les expériences culinaires internationales. L'association fournira le nécessaire. Trois repas sont prévus par jour : le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. De différents groupes seront formés pour la vaisselle, le ménage, la corvée d'eau et la cuisine.Les groupes changeront d'activité domestique tous les jours.



OBLIGATIONS ADMINISTRATIVES



- Avoir un passeport en cours de validité ( France:10 ans)

- Avoir un visa (à demander à l'Ambassade du TOGO dans votre pays)



Voici quelques adresses :

Ambassade du Togo en France. 8, rue Alfred Roll, 75017 Paris Tél : 0143801213

Ambassade du Togo en Belgique. Avenue de Tervueren, 264 Bruxelles 1150 Tél : (02) 770 17 91 Consulat du Togo en Suisse. 11 bis, rue Rodolphe Toepffer, 1206 Genève tél. : (022) 346 52 60

Ambassade du Togo au Canada. 12, chemin Range, OTTAWA K1N 8J3 Tél : 238 59 16



Demander une invitation d'hébergement à l'ARE et donner l'adresse de l'endroit du chantier que vous avez choisi

si c'est Zafi précisez : Zafi Préfecture de Yoto, Tél : 00228-902-75-48,

si c'est Kara précisez : Kara préfecture de la Kozah, Tél :00228-902-75-48

si c'est Kpalimé : Kpalimé préfecture de Kloto, Tél :00228-902-75-48

si c'est Agou : Agou préfecture d'Agou, Tél :00228-90-75-48

Y ajouter l'adresse de l'association :

ARE BP: 8346 Lomé-TOGO, Tél: 00228-902-75-48

Attention 3 semaines avant votre départ vous devez posséder tous les documents nécessaires: Visa, passeport valide, passeport de vaccination.



LES BILLETS D'AVION


A la charge du volontaire

variant entre 500 et 800 euros

Compagnie la moins chère AFRIQIYAH AIRLINES.

Compagnie la plus sûre: AIR FRANCE (il existe un vol régulier)

Autres Compagnies : ETHIOPIAN AIRLINES, AIR SENEGAL

NB : Si vous êtes partant(e) s pour la mission, ne tarder pas à acheter votre billet dans un soucis de prix et de disponibilité. Faites bien attention à vos réservations et méfiez vous des annulations de vols lors d'un vol avec étape(s)!



OBLIGATIONS MEDICALES

Vaccin contre la fièvre typhoïde

Vaccin contre la fièvre jaune (en centre anti-amarile) Obligatoire pour l'entrée au TOGO

Précaution Malaria (traitement anti paludéen)

Ex: Lariam, Savarine,Malarone etc.

Pour ce faire, consulter votre médecin traitant



MATERIEL A EMPORTER

Cette liste n'a pas un caractère exhaustif.

Pour tous les chantiers :


des vêtements légers, des chaussures de marche (types chaussures de randonnée ou baskets), des gants de travail dans le cas d'un chantier physique (construction,reboisement....)



prévoir une tenue plutôt correcte pour d'éventuelles sorties le soir sur Lomé ou durant le week-end d'excursion

Pull pour le soir, les nuits sont fraîches
Lunettes de soleil, chapeau, crème solaire avec un indice assez fort
Répulsifs peau et vêtements contre les moustiques
nécessaire de toilette+serviettes ; emmener du savon de Marseille (peut s'acheter très facilement sur place)
Les lingettes type lingettes pour bébé se révèlent dans bien des cas très pratiques durant le chantier !
Sac de couchage avec tapis de sol s'il le faut
Moustiquaire qui peut s'acheter sur place au prix de 5000 FCFA
Lampe de poche,un sac qui se ferme pour mettre vos affaires en sécurité,un couteau( à mettre dans le sac allant en soute si vous venez en avion; cela evitera de vous le faire confisquer)
Médicaments: anticonstipantion, anti diarrhéique, paracétamol, crème solaire,lunette de soleil, compresses, micropyles, pansements, ciseaux, répulsifs moustiques cutanés et vestimentaires, désinfectants(ex:bisepsine), préservatifs (il faut mieux prévenir que guérir...),produits d'hygiène divers selon vos habitudes.


Assurance : se munir d'une copie du contrat d'assurance, des coordonnées de l'organisme, ainsi que de votre numéro d'abonné pour l'enregistrement au consulat français une fois arrivé sur le sol togolais



Les Echanges monaitaires sur place:


On utilise au Togo le Franc CFA,(1 euro= 656 FCFA). Il a de commission de 2% sur les échanges.

Pas de master card, seule la carte Visa est utilisable



Pour plus d'informations,site de l'ambassade de france au Togo:
www.amba france -tg.org
Les Témoignages



Chantier de sensibilisation aux IST/SIDA

Je suis partie l'été dernier un mois au Togo avec l'ARE, participant à un chantier à Zafi.
J'ai participé pendant trois semaines (juillet 2004) à une mission de sensibilisation aux IST (infections sexuellement transmissibles) et SIDA. Nous étions dans le village de Zafi, à 80km au Nord de Lomé. Pendant la durée de ce chantier nous avons partagé la vie quotidienne d'une famille du village: cuisine au feu de bois, eau récupérée aux puits, chants avec les enfants, visites chez les habitants, jeux collectifs... Nous avons préparé les journées de sensibilisation à Lomé avec un spécialiste qui nous a expliqué les messages à transmettre. Plusieurs centaines de personnes ont reçu ces messages. Nous avions apporté des préservatifs depuis la France que nous avons remis aux habitants du village et à un dispensaire.
Ces trois semaines m'ont énormément apporté, surtout à un niveau culturel puisque cette vie commune m'a permis de beaucoup discuter avec les membres de l'association et les habitants du village. J'ai découvert leur mode de vie, leur quotidien, et j'ai essayé de leur témoigné de notre mode de vie en France. Beaucoup de discussions donc, et des découvertes émerveillantes. Le Togo est un magnifique pays et ses habitants sont très accueillants, et ouverts.
L'aide au village de Zafi doit se poursuivre pour qu'elle porte ses fruits. Ce que nous avons apporté pendant ces trois semaines n'a sans doute pas révolutionné leur mode de vie, mais c'est en répétant ces aides ponctuelles que l'ARE va pouvoir réellement aider le village.

Julia,volontaire aux chantiers sensibilisation IST à Zafi




En route mauvaise troupe…

Arrivée de nuit… Nouveau pays, nouveau repères, nouvelles odeurs, nouvelles envies !

A l'aéroport un grand homme avec son visage de petit garçon me sourit avec tant de joie, que le doute n'est plus permis… J'ai en face de moi Mamert, « notre président » !

Après quelques jours à Lomé, on l'on apprivoise l'environnement visuel, sonore, olfactif… humain… nous voici parachutés à quelques kilomètres de là : Zanguéra !

C'est à Zangéra que trois togolais, accompagnés de trois « yovos » vont tenter d'accomplir la mission qu'ils se sont donnés : « chantier de sensibilisation IST/Sida ».

Tous les jours l'on passe de classes en classes, de collèges en collèges, à travers les entiers rouges de terre, mais aussi ceux de l'apprentissage, de la différence, de la culture, de la sexualité et évidemment des tabous.

Au sein même de notre petite équipe les débats se font de plus en plus quotidiens : comment vivre ensemble ? Comment faire passer un message ? Comment faire acquérir un connaissances ? Comment faire tomber des barrières ? Des croyances ? des Peurs ?

Comment et pourquoi ?

A chaque jour la tentative d'une réponse, l'essai d'un dialogue, des désaccords toujours, mais au bout… de jolies rencontres, de petites victoires…

Mon séjour au Togo fut de 2 mois et demi, il m'en reste tant… de sourires, de questions, de regards, de désirs et de rires…

Il faudrait beaucoup plus de quelques mots pour vous dire ce que j'y ai découvert… tout ce que l'on m'a donné… Trop de noms me viennent à l'esprit… A tous ces noms … un seul mot : encore !

Stevie, volontaire au chantier sensibilisation IST à Zanguéra



Chantier reboisement juillet 2005

Le chantier s'est déroulé du 6 au 28 juillet 2005. Personnellement, je suis arrivé le 23 juin. Lors des 15 premiers jours, j'ai eu la chance d'apprendre le technique du Batik et même de réaliser un T-shirt et un Tableau. Nous avons aussi pris du bon temps en visitant Lomé et ses nombreux bars.....En ce qui concerne le chantier, tout s'est pour le mieux déroulé et la place publique, destinée au repos des nombreux enfants de Zafi, a été réalisée sans encombre. La motivation et l'enthousiasme de tous à largement participé à cette réalisation. Le reste des plants a été distribué aux cultivateurs de Zafi. Ces plants ont pour but de reboiser les chants et ainsi d'augmenter les pluies sur Zafi. Le deboisement y étant important, les pluies se sont raréfiées. De plus, les feuilles des Albizzia chevalerie et autres Samanea saman fertiliseront les sols et donc rendront les rendements meilleurs. Le but ultime est donc de rendre la vie plus agréable pour tous et particulièrement aux enfants. J'ai eu aussi la chance de renconter les chefs traditionnels et autres personnes très attachantes de Zafi malgré le problème de langue (les zafitowo en Ewé et moi en Français). Je ne voudrais surtout pas oublier ici, tous les moments de rigolades, d'échanges et autres moments indescriptibles vécus avec les membres de l'ARE. Les vendredi soirs réservés à "l'ambiance" ont été aussi pour moi exceptionnels! Tous les âges s'y cotoient au rythme des percussions et de la foule de chants entonnés par Mamert. Des moments inoubliables à vivre que l'on ne peux décrire. En résumé je souhaite à tous les futurs bénévoles qui me liront de vivre des moments et un chantier comme j'ai pu le vivre. Il est certain que je n'oublierai jamais ce séjour au Togo. Ma seule hâte est d'y retourner le plus rapidement possible, peut être avec l'un de vous....

Merci l'ARE,merci le TOGO

Guillaume,bénévole Français